Il longe la longue route de ses lumières fluos, «Le Mistinguette», bal rétro dansant qui m’attire depuis longtemps pour l’étrange atmosphère qui règne aux abords de ses portes.
J’entre.
Observe.
Regarde.
Il n’y a, à cette heure encore personne ; seul le juke box et la scène se répondent dans leur silence.
Ambiance sombre, de néons et stroboscope.
Je reste au bar.
Discute peu à peu avec la serveuse.
Ses copines, Lilli et Laurence intriguaient avancent. L’appareil les interrogent.
Elles me questionnent, veulent savoir ce que je fais ici.
Je leur réponds que c’est elles qui m’intéressent.
Changement de décor.
Backstage.
C’est là qu’elles se changent.
Pendant toute la soirée, elles rentrent et sortent avec de nouvelles tenues.
Mannequins d’un soir, elles aiment se montrer, défiler, jouer au top model.
Le temps d’un soir, un personnage se substitut à un autre.